Logo_MzllePamela_V2-NoBG

Business Lab-le podcast

Entrepreneuriat étudiant : le meilleur moment pour entreprendre ?

Comment concilier études et entrepreneuriat ?

Les chiffres de l’entrepreneuriat étudiant sont en constante progression.

Pour soutenir la création d’entreprises chez les jeunes, la ministre de l’Enseignement supérieur Frédérique Vidal annonçait, en mai 2019, le plan « L’esprit d’entreprendre », avec une enveloppe de 5 millions d’euros par an, sur trois ans. De quoi donner l’envie d’entreprendre !

Hugo Capelle, mon invité, n’a pas attendu la fin de ses études pour se lancer. En 2018, alors qu’il est étudiant en L3, à Paris Dauphine, il fonde Balzeo en parallèle de ses études.  Balzeo est une marque éco-responsable de bouteilles isothermes, qui se veut être une alternative écologique aux bouteilles en plastique.

Dans cet épisode, nous allons voir avec lui quels sont les défis qu’il doit relever dans son quotidien d’étudiant entrepreneur, les enseignements qu’il en tire, et quels sont ses secrets d’organisation.

Balzeo entreprise créée par Hugo Capelle
  • Se faire accompagner 

Bien s’entourer et se faire accompagner est l’une des clés de réussite dans le parcours d’Hugo Capelle. Il existe beaucoup de dispositifs dédiés à l’entrepreneuriat étudiant, comme par exemple les PEPITE, les Pôles Étudiant pour l’Innovation, le Transfert et l’Entrepreneuriat. Mis en place depuis 2014, il y a 33 Pôles Étudiants dans toute la France.

  • Le statut d’étudiant-entrepreneur 

Accessible partout en France dans l’un des 33 PÉPITE (Pôle Étudiants pour l’Innovation, le Transfert et l’Entrepreneuriat), le Statut National Étudiant-Entrepreneur permet de construire et développer son projet entrepreneurial dans le cadre de ses études, au sein de son établissement, en plus de bénéficier d’un accompagnement, avec notamment un programme sur 5 mois Pépite Starter.

  • Se former

Il ne faut pas avoir peur de se former. Il existe une grande offre de formation gratuite ou payante sur le marché. Cela va des formations longues , comme les masters spécialisés, comme celui que suit Hugo Capelle à l’Université Paris Dauphine, aux formations courtes comme celles proposées par OpenClass Room, LiveMentor ou Udemy.

Par ailleurs, il faut savoir que les étudiants ayant obtenu le Statut National d’Étudiant-Entrepreneur délivré par le PÉPITE ont également accès au Diplôme Étudiant-Entrepreneur (D2E). C’est un diplôme qui privilégie l’apprentissage par l’action et apporte au jeune porteur de projet une formation sur-mesure, selon ses besoins. Le D2E se déroule sur une année universitaire et permet d’obtenir un diplôme reconnu.

  • Financement

Dans un premier temps, il va surtout falloir travailler à trouver son modèle économique (business model), pour s’assurer que même sans financement extérieur, on est capable de générer du chiffre d’affaires, et par conséquent être viable.

En complément, le financement participatif (crowdfunding) et les concours d’entrepreneurs peuvent être de bonnes solutions. Nous en avions listé quelques uns dans l’épisode “Créer son entreprise avec 0 euro, comment se faire accompagner ?

  • S’organiser

Être organisé.e , c’est la base lorsque l’on veut développer une activité en parallèle.

A chacun de trouver sa propre organisation, celle qui va avec son quotidien, son tempérament. Définir ses priorités, et anticiper ses tâches. Par exemple, Hugo Capelle consacre des plages horaires à ses études, puis travaille sur son entreprise en soirée et les week-ends.

Il faudra certainement faire des concessions, mais jamais sur son hygiène de vie (sommeil, santé physique et mentale). Là encore, c’est une question de discipline et d’équilibre personnel à trouver.

Le conseil de mon invité :

Quand on est étudiant entrepreneur, tout va se jouer au niveau du mindset. Pour Hugo Capelle, « il est important d’avoir confiance en soi pour suivre son intuition et se créer le bon réseau ».

A retenir :

« Aux âmes bien nées, La valeur n’attend point le nombre des années. » Pierre Corneille – Le Cid

Le fait d’être étudiant.e ne doit pas être un frein à ton désir d’entreprendre. Pour mettre toutes les chances de ton côté et rester motivé.e, il faut bien se préparer, ne pas hésiter à se faire accompagner et être organisé.e.

  • Se renseigner auprès de son université ou son école, pour voir ce qui existe.
  • Soyez pro-actif Créer son réseau, intégrer un pepite, former, tenter des concours
  • Organisation : trouver une organisation qui nous correspond et qui ne nuit pas à notre équilibre personnel
 
Et si c’était peut-être le meilleur moment pour se lancer ?
 

Pour aller plus loin :

Intégrer une communauté d’entrepreneurs étudiants :

  • Genius Global est une association d’entrepreneurs étudiants qui regroupe plus de 15 grandes écoles et universités. L’objectif est de fédérer et rendre l’entrepreneuriat accessible à tous les étudiants, peu importe leur orientation
 

A lire aussi :

 
 

Ce que tu verras, entre autres, dans cet épisode :

  • Comment devenir étudiant entrepreneur ?
  • Qu’est-ce que le statut d’étudiant entrepreneur ?
  • Comment obtenir le statut étudiant entrepreneur ?
  • Comment se former ?
  • Comment s’organiser pour concilier études et entrepreneuriat ? 
blog self care

Hello, moi c'est Pamela

Sur le blog, tu trouveras des clés, des conseils et des rencontres pour t’inspirer, t’aider à gagner en leadership , construire un réseau pro et je l’espère t’épanouir dans ta vie professionnelle , toujours dans la bienveillance.

leadership

Télécharge les 10 clés pour développer ton leadership au quotidien

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonne-toi à la newsletter pour recevoir en avant-première

les derniers articles et épisodes du podcast

.